News

Table 'serviceswywp.w8_posts' doesn't exist
Warning: mysql_fetch_array() expects parameter 1 to be resource, boolean given in /home/acupunctov/www/_config/display.php on line 226

Utilisation des produits du vent externe en gynécologie

Li Dong Dan dans son « Traité de la Rate et de l'Estomac » (Pi Wei Lun) écrit : « Les produits du vent de nature légère permettent de faire circuler le Yang, de le faire monter et de traiter ainsi  les accumulations de Yin ». En fait, Li Dong Dan s'exprime au sujet des produits pour le vent externe comme chai hu, sheng ma, ge gen, fang feng, qiang huo, etc.

 Les produits du vent interne comme Jiang can, quan xie, wu gong, gou teng, dai zhe shi, etc ont plutôt pour effet de faire descendre le Qi et sont pour la plupart de nature fraiche ou froide; ils conviennent pour traiter des syndromes comme la montée du Yang du Foie ou du Vent du Foie, mais en même temps, leur champ d'application est assez limité. Les produits du vent externe, en revanche, ont la capacité à mobiliser, à faire circuler, à faire monter, à dénouer le Qi ainsi qu'à disperser le pervers. En plus du tropisme Foie, ils possèdent aussi des tropismes Poumon et Vessie. Ils permettent de travailler sur les Trois Réchauffeurs. Ils permettent de libérer le pervers, de dissoudre les blocages du Qi, de mobiliser le Yang, d'assécher l'Humidité et dissoudre le Tan, d'activer la circulation du Sang, d'ouvrir les Luo et les orifices, faire monter le Qi et le Yang pour aider les toniques à mieux produire leur effet, etc. Les produits du vent externe ont donc un champ d'application très large et peuvent être utilisés en médecine interne, en médecine externe, en gynécologie, en pédiatrie et autres spécialités. Rien que dans les 62 formules du « Traité de la Rate et de l'Estomac », la moitié utilisent des produits du vent externe.

 La physiologie de la femme repose sur le Sang et ou pourrait dire que sa pathologie réside dans l'atteinte du Sang par les différents pervers, notamment le chaleur, le froid, l'humidité, qui vont épuiser le Sang et/ou  le faire stagner. Le Foie est le Ciel Antérieur de la femme et tous les problèmes féminins de règles, de leucorrhée, de grossesse, d'accouchement, d'allaitement dépendent du Sang du Foie. Par ailleurs, le propre de la femme est aussi la propension à développer des blocages du Qi du Foie. Le mot-clé dans le domaine de la gynécologie, c'est donc l'harmonisation; il est essentiel d'harmoniser le Qi et le Sang du Foie ; cela permet de réguler les fonctions des 4 vaisseaux merveilleux Chong Mai, Ren Mai, Du Mai et Dai Mai, celle de l'Utérus, du système reproducteur, etc.

 Le Qi du Foie aime s'épanouir en montant et n'aime pas être réprimé. Les produits du vent externe, de par leur nature légère et leur dynamisme montant, permettent justement de faire monter le Qi du Foie et d'en libérer les blocages; ils permettent aussi d'aider la Rate à faire monter le Qi pur et d'assécher l'humidité de la Rate. En faisant circuler le Qi, ils permettent aussi de faire circuler le Sang et d'en dissiper les stgnations.

 Dans le « Chuan Qing Zhu Fu Ke », plus d'une dizaine de produits du vent externe comme sheng ma, chai hu, sang ye, jing jie, ge gen sont utilisés pour traiter des problèmes de règles, de leucorrhée, d'agitation du fœtus, d'accouchement, de post-partum, etc ; on peut dire que cet ouvrage constitue le classique par excellence de l'utilisation des produits du vent externe dans le domaine de la gynécologie. Toutefois, d'autres ouvrages classiques comme « Fu Ke Ti Yao », « Jiao Zhu Fu Nu Liang Fang », « Guang Tong Ji Yao », etc, en parlent aussi largement.  Il s'agit ici de classer et synthétiser toute cette information sur le sujet selon les grandes fonctions des produits du vent externe...

 

1. Permettent de faire monter et de distribuer le Qi

 Li Dong Dan écrit : « Tous les produits du vent externe sont de nature tiède et de saveur piquante et font monter pour rejoindre le Qi du Ciel ; leur principe est de délier le Qi pour qu'il puisse s'épanouir». Bien sûr, il y aussi les produits du vent-chaleur externe qui, quant à eux,  sont de nature fraiche ou froide, mais le principe reste le  même. Les produits du vent externe permettent de dénouer les blocages du Qi du Foie sans le léser pour lui permettre d'atteindre la couche du Biao et les quatre extrémités; en faisant monter le Qi, ils permettent aussi de traiter les syndromes d'effondrement sans risquer de créer des stagnations comme les produits tonique du Qi tels Huang Qi, Bai Zhu, etc. Comme les problèmes gynécologiques sont intimement liés à la stagnation de Qi du Foie, ces produits ont donc un grand intérêt dans ce domaine.

 

1.1. Aident à faire monter le Qi pur de la Rate

 Les produits pour le vent externe permettent de faire monter le Qi et le Yang ; associés à des toniques du Qi (ou du Yang), ils permettent d'améliorer l ‘effet de tonification  en aidant à distribuer le surplus de Qi ou de Yang fourni par les produits toniques. Ils permettent aussi, ce faisant, de traiter les syndromes d'effondrement du Qi de la Rate et donc des problèmes gynécologiques comme la ptose de l'utérus, la métroraggie, la blenorragie, les règles précoces, l'agitation du fœtus, etc. C'est exactement ce qu'illustre la fameuse formule Bu Zhong Yi Qi Tang où Chai Hu et Sheng Ma (produits du vent externe) sont associés à des produist toniques du Qi comme Huang Qi, Ren Shen, Bai Zhu pour traiter l'effondrement du Qi du Milieu. Selon le « Ben Cao Gang Mu », Chai Hu fait monter le Qi du Shao Yang et Sheng Ma celui du Yang Ming.

 Chez certains patients souffrant de syndromes de vide importants, plus on tonifie et plus les chose semblent s'aggraver; c'est ce qu'on appelé le phénomène du vide qui ne support pas la tonification (xu bu shou bu). Cela est du au fait que les produits toniques peuvent être lourds à digérer et que si la Rate et en vide, cela l'affaiblit encore plus ; dans ce cas de figure, les produits du vent externe peuvent permettre de remédier au problème an aidant le Qi de la Rate à monter et à éliminer l'humidité.

 Dans des syndromes d' effondrement du fœtus » (menace de fausse couche) dus à un vide de Qi de la Rate et du Rein qui ne consolident pas, les produits du vent externe peuvent compléter très efficacement l'effets des produits toniques. Par exemple, dans la formule An Tai Yin (Décoction pour Calmer le Fœtus), l'astuce consiste à utiliser des produits comme Jing Jie et Sheng Ma en association avec des produits comme Bai Zhu, Dang Shen, Huang Qi pour tonifier le Qi, Dang Gui, Bai Shao, Shou Di pour tonifier le Sang et  Huang Qin, Tu Si Zi, Sha Ren pour calmer le fœtus.   Concernant la formule Wu Fu Yin qui traite les syndromes de vide généralisé de Qi et de Sang avec des produits toniques comme ren shen, shou di, dang gui, bai zhu, zhi gan cao, etc, il est conseillé par certains auteurs de rajouter des produits comme Chai Hu, Sheng Ma et Ge Gen. On peut reprendre la même idée et ajouter ce type de produit dès qu'on utilise des formules comme Zuo Gui Wan You Gui Wan ou des produits lourds à digérer comme E Jiao, Lu Jiao Jiao, Zi He Che, etc.

 

1.2. Eliminent le pervers du Biao

 Des formules traitant des syndromes de vent-froid dans le Biao comme Ma Huang Tang ou même Gui Zhi Tang ne sont pas adaptées aux caractéristiques physiologiques de la femme; elles sont généralement trop aggressives. Dans le « Fu Ke Que Yao » de Wu Dao Yuan (dynastie Qing), c'est Su Ye qui est utilisé pour traiter les syndromes de vent-froid dans le Biao chez la femme enceinte, ainsi que les douleurs abdominales; en effet, Su Ye possède la capacité à disperser le vent-froid dans le Biao, mais est beaucoup plus doux dans son effet et permet de plus de calmer le fœtus.

 Pour les problèmes de vent-froid dans le Biao se produisant en phase menstruelle, la formule Jing Sui Si Wu Tang est couramment utilisée ; elle est formée de Si Wu Tang à laquelle on ajoute le produit Jing Jie Sui. S'il s'agit de syndrome d vent-chaleur dans le Biao, on peut remplcer Jing jie par la formule Sang Ju Yin, où Sang Ye Ju Hua, Bo He sont  des produits qui dispersent le vent-chaleur.   Si la chaleur perverse dans le Biao pénètre plus à l'intérieur, entre dans le Sang et bloque les menstruations (syndrome de la chaleur qui pénètre l'Entraille du Sang), on va utiliser la formule Xiao Chai Hu Tang, où Chai Hu, produit typique pour disperser le vent-chaleur dans le Biao, est encore l'empereur.   Par ailleurs, des produits du vent externe comme Du Huo, Qin Jiao, Fang Feng permettent de traiter le vent interne et d'éliminer l ‘humidité; des produits comme Gui Zhi, Xi Xin qui dispersent le froid dans les méridiens du Foie et de l'Utérus permettent aussi de traiter les syndromes de vent-froid dans le Biao chez les femmes.

 

1.3. Délient la circulation du Qi

 Le Foie procède du Bois, de corps Yin et de fonction Yang, il aime s'épanouir dans l'élévation et déteste la répression. Stockant le Sang du corps entier, le Foie joue le rôle de régulation des émotions et dénouement des blocages du Qi, afin que  le Qi et le Sang puissent circuler dans le corps entier.

 Dans le chapitre « Yin Yang Ying Xiang Da Lun » du « Nei Jing », il est écrit : « le Vent se libère à partir du Foie » et aussi « En cas de blocage, il faut dénouer (le Qi) ». Or, les produits du vent externe qui dénouent le Qi et l'aident à monter ont un mouvement qui est celui du Bois (et du Foie); ce sont donc d'excellents harmonisants du Qi.   Par exemple, dans les formules Xiao Yao San et Chai Hu Shu Gan San, Chai Hu, qui est à la base un produit du vent-chaleur externe, est utilisé pour dénouer les blocages du Qi du Foie, le faire monter et le distribuer jusqu'aux extrémités.

 Dans le chapitre « Li Yuan Zheng Ji Da Lun » du « Su Wen», il est écrit : « Lorsque le Feu stagne, il faut le disperser» (huo ya fa zhi). Par conséquent, lorsque le Qi du Foie stagne et se transforme en Feu, le principe de traitement doit être de dénouer le Qi en le faisant monter; comme la montée est le mouvement naturel du Feu, aider le Qi à monter est un excellent exutoire qui permet de se débarrasser du blocage. Or, les produits du vent-chaleur externe (qui ont tous un tropisme Foie) ont précisément cette capacité. Hormis Chai Hu, un couples de produits comme Chan Tui/Jiang Can peut aider à défaire les blocages du Qi du Foie et disperser la chaleur associée à ces blocages.

 

2. Assèchent l'humidité et traitent la leucorrhée

 L'humidité joue un rôle important dans l'étiopathologie des problèmes gynécologiques. Selon le « Chuan Qing Zhu Nu Ke » : « Tous les problèmes de leucorrhée sont dus à l'humidité ». Il est aussi dit dans le « Nei Jing » : « Le Vent triomphe de l'humidité ». Les produits du vent externe, de par leur saveur piquante, permettent de mobiliser le Qi ; or, si le Qi circule, l'humidité disparaît d'elle-même. Ils permettent ainsi de renforcer l'effet des produits diurétiques ou aromatiques, ils permettent de renforcer ; c'est pour cela qu'on dit que les produits du vent externe ont la capacité à « triompher de l'humidité ».

 Li Dong Dan dans son « Traité de la Rate et de l'Estomac » écrit aussi que les produits (et formules) diurétiques font descendre et drainent l'humidité, mais blessent le Yang et qu'il faut utiliser les produits pour le vent externe afin de faire monter et de mobiliser le Yang.

Chuan Shan utilise aussi les produits du vent externe dans le traitement de la leucorrhée; non seulement ils permettent d'éliminer l'humidité du Biao, mais de stimuler le Yang de la Rate pour qu'elle ne produise pas d'humidité, et traitent donc aussi l'humidité interne. Ainsi, dans la formule Wan Dai Tang, associés produits qui renforcent la Rate, Chai Hu et Jing Jie Sui permettent d'harmoniser le Qi et d'assécher l'humidité.

 

3. Activent la circulation du Sang et traitent la stase

 La formation des stagnations de Sang peut relever de causes externes comme les facteurs climatiques ou internes comme la stase alimentaires ou les blocages émotionnels. De plus, le vide de Qi peut aussi entraine la formation de stagnations puisqu'il n'y alors plus la puissance nécessaire pour mobiliser le Sang. Ye Tian Shi qui excellait à utiliser les produits du vent externe pour traiter les stagnations de Sang disait «il faut du piquant pour disperser les Luo » (luo yi xin wei xie ), et aussi « pour ramollir le dur, il est essentiel d'utiliser un peu de saveur piquante pour ouvrir les Luo ». En fait, les produits du vent externe permettent non seulement de traiter les stagnations de Qi et de Sang mais de disperser les différents pervers présents dans le Sang.   Par exemple, la formule Gui Zhi Fu Ling Wan sert à traiter des problèmes gynécologiques comme les règles abondantes, les masses, etc; or, Gui Zhi qui donne son nom à la formule et qui disperse les stagnations de Sang est précisément un  produit pour le vent externe. Dans beaucoup de formules traitant des problèmes de stagnations de Sang, on trouve couramment des produits comme chai hu, gui zhi, xi xin, bo he, etc.

 

 4. Harmonisent le Qi et le  Sang

Chuan Shan écrit : « Tonifier le Rein et la Rata sans créer de stagnation, libérer les blocages et dissoudre le Tan sans disperser, sans léser le Qi et le Sang, c'est le principe essentiel pour régulariser les menstruations ».  Sur 20 formules qu'il utilise pour traiter les règles abondantes, 12 utilisent des produits du vent externe.

 Par exemple, pour traiter la métroraggie chez les personnes âgées, il utilise Dang Gui Bu Xue Tang avec San Si et Sang Ye. Sang Ye, qui est un produit du vent-chaleur externe permet à la fois de nourri le Yin du Foie et de calmer l'hémorragie. Jing Jie est aussi utilisé pour traiter les règles abondantes dues à la stagnation de Sang ; en dispersant la stase de Sang dans les méridiens, il permet au sang de revenir à ses voies normales.   Ainsi, les produits du vent externe peuvent disperser les stagnations du Qi et du Sang dans les méridiens, en éliminer le « vieux sang »  ainsi  que toutes sortes de pervers et, de plus, ils peuvent calmer l'hémorragie ; ils peuvent donc traiter toutes sortes de maladies.

 

 5. Jouent le rôle d'herbes ambassadeur

 Les produits du vent externe permettent aux autres produits d'une formule de faire monter et/ou d'atteindre la couche superficielle du Biao. Dans le « Ji Gu Lao Ren Zhen Zhu Nang » de  Zhang Yuan Su, plus de la moitié et des produits ambassadeurs sont des produits du vent externe et concernent quasiment tous les méridiens. Par exemple, Qiang Huo entre dans le Tai Yang, Bai Zhi dans le Yang Ming, Chai Hu dans le Shao Yang, Cang Zhu dans le Tai Yin, Xi Xin dans le Shao Yin et Chuan Xiong dans le Jue Yin. Et Zhu Ang de commenter « Seul les produits du vent externe peuvent atteindre le sommet du crâne ».

 Dans le traitement d'affections de la tête et du visage, les produits du vent externe permettent à la fois de monter pour accéder à cette région du corps, et d'agir spécifiquement sur tel ou tel méridien selon les besoins. Par exemple, Chuan Xiong traite la céphalée, Xi Xin les affections du nez, Gao Ben les problèmes localisés au sommet du crâne, Gui Zhi va dans les membres supérieurs, Qiang Huo dans la région cervico-scapulaire, etc.

Dans le « De Pei Ben Cao » de la dynastie Qing, on trouve aussi des produits du vent externe comme ambassadeurs des 4 Merveilleux Vaisseaux Chong Mai, Ren Mai, Du Mai et Dai Mai, méridiens tous intimement liés à la physiopathologie féminine. Pour le Du Mai, on trouve Xi Xin, Cang Er Zi, Gao Ben, etc ; pour le Chong Mai et le Du Mai, on trouve Chuan Xiong, Cang Zhu, etc; pour le Dai Mai, on trouve Ai Ye, Sheng Ma, etc. On peut d'ailleurs retrouver la trace de ces utilisations dans différents ouvrages classiques de gynécologie.

 Enfin, certains auteurs comme Zhang Jun Li attribuent aussi aux produits du vent externe la capacité à mobiliser les liquides organiques et à humecter la sécheresse. Ainsi, dans la formule Huo Xue Run Cao Wan du « Lan Bo Mi Zang » qui traite la constipation par sécheresse, Qing Huo et Fang Feng sont utilisés en association avec Dang Gui, Tao Ren; non seulement ils les aident à dissiper les stagnations de Qi et de Sang, mais à mobiliser les liquides organiques et humecter la sécheresse.

 

EPILOGUE 

Les recherches récentes en pharmacologie viennent sans cesse confirmer l'intérêt des produits du vent externe dans le domaine de la gynécologie. Il ressort en effet que ces produits peuvent stimuler le Yang du Rein, favoriser le développement des ovules ainsi que leur libération, stimuler la maturation du col de l'utérus ; ils peuvent traiter la leucorrhée, le prurit génital, la rétention urinaire du post-partum ou consécutive à une opération abdominale.

Par exemple, Bai Zhi se montre très efficace dans le traitement de la pelvite, de l'infertilité, du chloasma, de la dysménorrhée, des affections mammaires, etc. Jing Jie possède un puissant effet hémostatique, mais en assez grande quantité, il permet aussi d'activer la circulation du sang. Cela lui permet de traiter des règles hémorragiques, les vertiges du post-partum, la leucorrhée, etc...

Ces produits du vent externe peuvent traiter très efficacement des problèmes  internes de toutes sortes. En renforçant et consolidant la Rate, ils permettent de la diarrhée, la leucorrhée, la ptose de l'utérus, etc.  En aidant à éliminer le pervers du Biao, ils permettent de traiter la céphalée et les douleurs du corps entier. Enfin, en stimulant la circulation di Qi, ils permettent d'en libérer les blocages, mais aussi d'éliminer l'humidité et de dissoudre les stases de Sang. Ainsi, beaucoup de grands thérapeutes utilisent les produits du vent externe dans leurs formules et obtiennent grâce à cela des résultats cliniques époustouflants.

 Toutefois, une chose doit être claire. Ces produits du vent externe restent en tout état de cause des produits dispersants et, pour la plupart, asséchants. Ce n'est parce que ces produits sont efficaces que plus on en met, mieux c'est ! En effet, utiliser ces produits en trop grandes quantités et/ou trop longtemps peut à terme léser le Qi et le Sang ainsi que créer de la sécheresse ; sur des personnes qui sont déjà en vide de Qi ou de Sang ou qui ont de la sécheresse, ces produits sont à manipuler avec encore plus de prudence. Encore une fois, il faut trouver le juste milieu...


Article originel :

 海中医药杂志, 弟46卷总504期, 2012年1月

风药在妇科疾病中的运用

Journal de l'Université de MTC de ShangHai, n° 504, Janvier  2012, p. 79

Traduit et adapté par Jean-Christian Raoux

 



Revenir aux dossiers